Montagne en Scène est un festival de film de montagne itinérant qui vous propose de vous évader le temps d’une soirée avec ces spectaculaires images.

Interview de Cyril Salomon, fondateur du festival

Comment est né Montagne en Scène ? Quelle fut l’événement déclencheur ?

J’habitais Paris et j’étais hyper frustré de n’avoir aucun festival de film de montagne à Paris à l’époque. On voyait qu’il y avait de super festivals ailleurs comme à Grenoble avec Les rencontres du cinéma de montagne qui permettait aux Grenoblois d’assister à cinq soirées de festival. On s’est dit qu’on allait organiser ça chez nous, dans une belle salle, au Grand Rex et ça a tout de suite plu d’où l’idée d’essayer de l’organiser ailleurs.

Qu’est ce que vous voulez transmettre à vos spectateurs ?

Le plus important, c’est qu’après la soirée, les spectateurs aient envie de partir eux-même un peu à l’aventure quelque soit leur niveau, pas forcément dans des choses aussi extrême que ce qu’il voit lors de la soirée mais que ça soit l’élement déclencheur qui leur donne envie d’aller en montagne. Pour parvenir à cette objectif, on a essayer de choisir des films qui ne sont  pas que des images d’action mais des films avec des histoires, des films avec des protagoniste inspirants qui vont leur donner envie de se dépasser dans la vie de tout les jours et de partir vraiment à l’aventure.

Voici le programme détaillé des films diffusés :
  • Marco, l’étoile filante. L’histoire hors norme du chamoniard Marco Siffredi qui dévala toutes les montagnes emblématiques du monde sur son snowboard.
  • Un hommage à Ueli Steck, l’incroyable alpiniste décédé en mai dernière au Népal.
  • This is home: un film court mais intense, qui sonne comme un passage de témoin entre la légende Candide Thovex, et le jeune Henry Sildaru, âgé de seulement 10 ans.
  • Riso Patron. Récit d’une expédition récompensée par les célèbres « Piolets d’Or ».
  • Ya Mas, un film sur le freeride dans un pays trop peu vu : la Grèce. Avec d’incroyables scènes notamment sur le Mont-Olympe. On ne sait pas, par contre, si les dieux avaient enfilé leur doudoune.
  • Waking Dream : des chamoniards franchissent la frontière entre rêve et réalité en descendant des murs encore non tentés parmi les nombreux sommets alpins.

J’ai adoré la séance à Lyon, je vous ferais un compte-rendu plus  détaillé bientôt ! Avec en bonus un interview exclusif de Lise Bion, la protagoniste du film Riso Patron ! 

 

 

Article sur le même sujet :

Author

Write A Comment